Séries Addict

Tout sur vos séries préférées, acteurs, spoilers et bandes annonces
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Théodore Bagwell / Robert Knepper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 3 Oct - 17:54

¤¤ Toutes les infos sur le talentueux Robert Knepper,¤¤

¤ Biographie ¤

Robert Knepper prend goût à la comédie dès son plus jeune age, en passant beaucoup de temps au théâtre communautaire où sa mère est accessoiriste et actrice amateur. Pendant qu'il étudie les arts dramatiques, il fait ses armes sur la scène de Chicago avant de poursuivre sa carrière théâtrale dans le New York du début des années 1980.
Il écume les planches des théâtres de Chicago avant de décrocher ses premiers petits rôles dans des séries TV comme Star Trek, Urgences et Young Guns 2.

Il décroche son premier rôle à Hollywood dans la comédie dramatique That's life (1986). En 1987, il tient le rôle principal du thriller Wild Thing où il mène une vie chaotique après avoir été témoin du meurtre de ses parents dans l'enfance. Quelques mois après Renegades (1989), il retrouve Kiefer Sutherland en 1990 dans Young guns 2, puis tourne sous la direction du célèbre Woody Allen dans sa comédie musicale Tout le monde dit I love you (1996). Il joue ensuite dans la troisième aventure de la charmante créature d'origine extraterrestre, La Mutante 3 (2004), qui sort directement en vidéo. En 2005, il croise successivement Bruce Willis dans Otage, puis George Clooney dans Good Night, and Good Luck.

Robert Knepper connaît également une carrière télévisuelle très prolifique. Il apparaît pour la première fois sur le petit écran en 1986 dans un épisode de The Paper Chase. Il multiplie dans les années suivantes les rôles de guest-star, dans des séries comme L'enfer du devoir (1987), Star Trek : Next Generation,China Beach (1990), New York District (1995), ou encore Urgences (1998). En 2001, il devient l'agent spécial Shue face aux Voleurs de charme incarnés par John Stamos et Melissa George, jusqu'à ce que la série soit retirée de l'antenne après 8 épisodes. Il revient peu après avec un rôle récurrent dans Hôpital San Francisco (2002), avant de s'installer dans La Caravane de l'étrange (2003) où il joue un animateur radio au début du siècle. Après un détour par Les Experts : Miami (2004) et Point Pleasant (2005), l'acteur se laisse enfermer dans le pénitencier de Prison Break (2005). Il y incarne un dangereux criminel, T-Bag, qui tente de se joindre au plan d'évasion de Scofield (Wentworth Miller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 15 Oct - 11:36

Rk était aussi présent à la soirée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
jesswent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 34
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 17 Oct - 17:34

voici la bande annonce ou l'acteur tiens un rçle dans le transporteur III c'est en francais

Date de sortie : 26 Novembre 2008



Plus d'infos sur ce film

source allociné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valou92
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 54
Pays :
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Lun 27 Oct - 22:22

La semaine dernière est passé sur TF1 je crois l'excellent film Otage avec Bruce Willis. Un film de 2005 dans lequel j’ai eu la surprise de retrouver dans 2 rôles secondaires Robert Knepper (T-Bag) et Marshall Allman (LJ). Cela m’a fait tout drôle de les voir dans ces rôles si différents. T-Bag en flic et LJ en jeune délinquant. Comme quoi Prison Break est loin d’avoir été leur premier essai.
Bande annonce sur AlloCine : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18379362&cfilm=49350.html
On peut voir Marshall Allman à 00 :51
et Robert Knepper à 01 :05

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabou
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 639
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Lun 27 Oct - 22:39

Je ne savais pas pour Marshall! Belle trouvaille.
Pour Robert, par contre, je savais qu'il avait déjà un CV lonf comme le bras avant PB. Mais la série l'a sortie de gros problèmes financiers, car des rôles comme celui qu'il tient dans "Good night,and good luck" ne lui permettaient pas de vivre et de payer son loué. Maintenant, comme de nombreux acteurs de PB, Robert est à l'abri et libre de choisir ses rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addiwent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 439
Age : 41
Localisation : Perdue dans la neige
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 30 Oct - 12:47

Quelques photos de Robert au Paley Center For Media / Los Angeles / 27.10.2008


Pas super discrètes les shoes... Laughing

Source : casimages

_________________

Merci ma petite Faith !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Dim 2 Nov - 23:51

Une tite photos de Robert et une fan, elle date du 06-08-2008

Citation :
TEABAG from Prison Break!!!! He was grabbing my boob! LOL kidding


source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 5 Nov - 18:27

J'adore la photo elle a été prise par MDM@exco, la façon qu'Amaury le regarde lol


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
Addiwent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 439
Age : 41
Localisation : Perdue dans la neige
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 5 Nov - 18:31

Robert Knepper est apparemment très heureux du résultat des élections présidentielles. Et commencez d'ores et déjà à trier les objets à faire dédicacer, il prépare sa venue en France pour la promo du Transporteur III.

Source

_________________

Merci ma petite Faith !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesswent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 34
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 5 Nov - 18:47

il m'impressionne beaucoup robert, j'aimerais bien le voir en vrai, merci pour cette photo il a l'air d'imiter un diable quelque chose comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 7 Nov - 16:45


Spoiler:
 


Transcription des It faites au Paley le 27 octobre, merci à Addiwent pour les traductions et sunshinegirl et tbonita@exco

1ère citation

C'est difficile d''entendre mais j'arrive à discerner un peu ce qu'ils disent. Je pense qu''on leur demande leurs moments favoris de la série.

SWC : Mon moment favori ... est le sien. Mais je ne veux pas le dire.
Robert Knepper : je ne sais pas.... Mon moment favori ... hmmm ... vous savez nous oublions des choses. A Sona il y avait tellement de grands moments. Je n'arrive même pas à me remémorer les lignes. Il y en a eu quelques bons durant les quatre dernières années.
SWC : je pense aux fanes de carottes (note d'addi : je suppose qu'il s'agit d'une expression américaine mais je n'en connais pas l'équivalent en français)
RK : Vous avez dit quelque chose à propos du vieux trou noir ... le pretty et moi de retour dans un trou sombre.
AN : Pour moi c'était dans la saison 1. Rappelez-vous ... le garde. Quand le garde se tape la secrétaire .... et il y a un trou au-dessous d'eux. Je suppose qu'ils étaient entrain de baiser et ensuite ils sont sortis ..... je dis à Wentworth. Tu penses qu'il a trouvé le trou.


2ème citation - Vidéo 4

AN : En tant qu'acteur vous essayez d'être créatif... idem avec la pomme verte (?!) n'est-ce pas Went ? Mais en tant qu'acteur vous essayez de trouver des idées et d'être créatif.
WEM : j'essaie un peu de ça (?)
AN: BIEN nous savons tous que Sucre n'est pas le plus malin donc j'ai pensé que ce serait assez intéressant, alors qu'ils parlent de comment trouver Scylla, me voir entrain d'essayer de résoudre un Rubiks-Cube et quand nous nous approchons tout près de Scylla .. en fait je le termine....
RK : ne renonce pas à ton gagne-pain.

Il est un peu tard pour moi pour que je fasse les autres wm18 (???). Peut-être demain ou éventuellement quelqu'un d'autre ? Et je ne pense pas que daphnesadventures soit un membre de cette équipe.Et dans la Vidéo * 4, la partie que tu n'as pas compris.... Amaury a dit que Sucre n'est pas le plus malin du groupe et il a pensé que ce serait drôle si pendant que le reste de l'équipe parlait de la façon d'obtenir les cartes de Scylla, il essayait en arrière-plan de résoudre un Rubiks-Cube et essentiellement à chaque épisode, alors qu'ils se rapprochent de Scylla, Sucre arriverait tout près de la résolution du Rubiks-Cube, jusqu'à ce que finalement il le termine.


3ème citation – Vidéo 17

Au début tout le monde rit et je pense qu'il ont été interrogés au sujet des rôles qu'ils ont interprété plus tôt dans leur carrière, et Went dit... "il me semble me rappeler avoir volé sur le dos d'un dinosaure."
SWC dit.... "Je me rappelle de quelques épisodes en face d'un top model." Quelqu'un dans le public dit le nom de la série, que je n'arrive pas à entendre et SWC dit .... "et vous êtes le seul à l'avoir vu."
Amaury dit... "J'ai fait un court-métrage quelque part et je tuerai celui qui le trouve. Je suis enlevé et habillé en travesti... en travelo. Je suis 'un jouet' pour ce type."
Robert Knepper dit... "J'ai utilisé un peu trop de laque dans un film que j'ai fait, intitulé "Wild Things" il y a des années et mes cheveux étaient hérissés sur ma tête et ma femme m'a acheté le poster mexicain pour ça. Je l'ai accroché dans mon bureau parce que ça me fait marrer.
Wade dit... "J'étais un démon suceur de sang dans "Charmed".


4ème citation

Went : "nous avons Peter Stormare, JLOK, Paul Adelstein .... nous avons vraiment ces méchants emblématiques et je pense qu'une série comme Prison Break est simplement aussi bonne que ses personnages hostiles, et toute cette sorte de bonté étrange, et parce qu'ils sont des personnages étranges dans le bon sens du terme, ça doit être compensé par quelque chose d'autre et une des parties les plus dures de mon travail en tant que Michael Scofield est de rester là et les regarder faire la roue autour de moi... hum, parce qu'ils s'amusent beaucoup et qu'ils sont tellement bon à ce jeu. C'est un ingrédient nécessaire de la recette, pour avoir cet équilibre..., mais parfois je deviens vraiment jaloux. "Le journaliste dit quelque chose à son propos parce qu'il n'est pas allé à Las Vegas et n'a pas vécu 3 jours amusants. Went dit..." C'est pourquoi j'ai aimé l'épisode intitulé J-Cat, de la première saison (l'épisode 17, intitulé "Dépression" en français), particulièrement ... quand Michael va en section psy et qu'il traverse une phase de dépression et que tout est planifié, et cependant ça ne l'est pas. Ca ressemble à deux choses qui fonctionnent simultanément. C'était l'occasion pour lui de se laisser partir, d'une façon dont il n'aurait pas été capable de faire jusque là. J'apprécie vraiment ces occasions. "

Amaury : "la saison 1 est l'une de mes préférées. La Grande Évasion toute entière et ne pas rester dans ces cellules et je ne suis pas sûr d'avoir envie de le dire, mais il y a une partie de moi qui regrette Joliet."

Knepper : "une des choses les plus fabuleuse de notre série c'est quand vous repensez à la saison 1, la saison 2, la saison 3 et la saison 4, et nous étions chez Matt pour la première de cette saison, et en tant que fan, en tant qu'acteur, nous observer tous, tous changés physiquement et mentalement, ce que nous avons fait, ce que les scénaristes nous ont offert pour changer, comment nous avons changé physiquement, comment nous avons vieilli, je suis tellement fier de nous tous, comment nous l'avons fait en tant qu'équipe et de le voir vraiment, mon Dieu, quel voyage. Il y a tellement de moments, c'est fabuleux aussi de regarder en arrière après une période de plusieurs année et d'avancer "Wahouw". Ils ont tous contribué à cette expérience étonnante que nous avons vécue. "

Le journaliste demande à Went.... "Vous attendiez-vous à être là où en est la série, lorsque vous avez commencé ?"
Went : "vous savez, Dom et moi avons récemment décidé de ne plus nous prononcer sur les questions se rapportant à combien de temps va durer la série ? Je pense, qu'à ce stade, les acteurs font confiance aux scénaristes car il peuvent faire en sorte que les choses restent originales, intéressantes et crédibles dans l'univers spécifique dans lequel nous évoluons, et compte tenu du fait que nous avons passé les 4 dernières années et quelques 60-70 épisodes à distraire les fans du monde entier, sur une base très cohérente, j'estime que nous n'avons plus à justifier notre existence.

La dernière citation suivra dans la soirée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
Addiwent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 439
Age : 41
Localisation : Perdue dans la neige
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 7 Nov - 20:35

Comme promis voici la dernière partie (pas réussi à la mettre avec les autres : longueur autorisée du message dépassée)

Went dit .... "... comme un membre d'une armée de milices courant et tuant des gens" et quelqu'un mentionne le nom d'un film, que je ne peux pas entendre ... peut-être Braveheart ? ? ... "et c'est très sombre, intense et sérieux et je suis sorti de la salle de cinéma en pensant... Mon Dieu, comment est-ce que ça a dû être de passer 3 mois à tourner ce film dans un endroit aussi sombre .... et ensuite j'ai pensé... Attendez une minute ....*rires* Mais je pense que c'est pour cela que les gens qui visitent le plateau sont si étonnés de voir à quel point nous pouvons chahuter dans les coulisses, parce que nous fonctionnons tous beaucoup plus comme une famille, comme une fraternité. C'est important parce que nous devons gérer une telle pression. J'ai oublié combien de fois j'ai eu un revolver braqué sur ma tête, donc nous essayons de prendre cela de façon aussi légère que possible, pour trouver le juste milieu.

Le journaliste demande comment ils s'amusent ... ou quelque chose comme ça. Amaury dit... "Tout d'abord, nous avons ces chaises à roulettes... et des rampes et nous voyons jusqu'où nous pouvons aller sans heurter les étagères".

Knepper : "j'ai eu une journée de tournage très intense vendredi dernier. C'était une journée comme celle d'Al Pacino dans "Dog Day Afternoon" et je suis devenu un peu *fou* donc j'ai emprunté une farce à mon copain (en indiquant Amaury). J'ai pris un coussin péteur et c'est toujours amusant de le placer sous la chaise de quelqu'un."

SWC : En parlant des caricatures de Dominic. "J'en parlais à une amie l'autre jour, en rentrant du travail et ils ont une anatomie masculine plus ou moins explicite. Et son amie dit... N'est-ce pas comme du harcèlement sexuel ? Et SWC dit.... Mon Dieu non, c'est Prison Break."



Citation :
#3

WM: I know he's a big old pussy cat
There's a question on how Rob Knepper and WEM work together...
RK: We had a pretty intense episode...did they air that? ...where they put Trish Ann's head to the table...at this stage his wife walks in front of the camera....that's my wife by the way . It's tricky with these characters because there is so much history between them. I remember when Kevin Hooks first came on he said I know you guys all like each other a lot but you gotta pretend that you don't like each other a lot...that's the show. That was season one.
SWC: I've had a lot of conversations about the number of directions in relationships with characters...because there is so much history..

The rest is difficult to make out.....Matt Olmstead talks about the writers and the process of involving the actors.....?

Citation :
WM : je sais qu'il est un vieux grand minou.
Il y a une question à propos de la façon dont Rob Knepper et WEM travaillent ensemble...
RK : Nous avions un épisode assez intense ... l'ont-ils diffusé ? ... où ils mettent le responsable de Trishanne à table ... dans cette scène sa femme marche devant la caméra .... c'est ma femme à propos. c'est délicat avec ces personnages parce qu'il y a tellement d'histoire entre eux. Je me souviens quand Kevin Hooks est venu la première fois et a dit je vous connais les gars vous vous aimez tous mais vous devez prétendre que vous ne vous aimez pas beaucoup... c'est la série. C'était durant la saison une.
SWC : j'ai eu beaucoup de discussions en rapport avec la diversité des relations entre les personnages... parce qu'il y a tellement d'histoire.

Le reste est difficile à discerner..... Matt Olmstead parle des scénaristes et du processus d'implication des acteurs ..... ?

_________________

Merci ma petite Faith !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesswent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 34
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Sam 15 Nov - 20:52

Cauet a annoncé
publiquement dans son émission " La Méthode Cauet" de hier soir (jeudi
13 novembre) , que Robert Knepper sera présent dans "La méthode Cauet"
le jeudi 20 novembre 2008 pour la sortie du film : "le Transporteur 3"

Info à confirmer bien sûr dès qu'il y a une source !

l'info vient de ce forum dompurcell.do-goo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Dim 16 Nov - 9:08

C'est confirmée lundi 17 novembre il est au grand journal sur canal + , lol les invités avec lui...
Citation :

Toute l'équipe du « Grand Journal » de CANAL+, de retour des Etats-Unis, sera de nouveau en direct à partir du mercredi 12 novembre à 19:10. Voici les invités reçus cette semaine.
Invités reçus du 17 au 21 novembre
Lundi 17 novembre : Robert Knepper, Doc Gyneco, Pierre Sarkozy.

source http://www.coulisses-tv.fr/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
valou92
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 54
Pays :
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Dim 16 Nov - 9:20

Ah génial, je préfère voir "le grand journal" plutôt que la "La méthode Couet", parce que Couet Razz Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesswent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 34
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mar 18 Nov - 19:12

j'ai trouvé une interview récente ou robert répond au questions.
je met seulement les question réponses qui concerne l'acteur car c'est trop long

Jason Statham Interview, Transporter 3

MoviesOnline sat down with co-writer and producer Luc Besson, co-writer Robert Mark Kamen, director Olivier Megaton, and actors Jason Statham, Natalya Rudakova, and Robert Knepper at the Los Angeles press day for their new film, “Transporter 3,” directed by Olivier Megaton.


Citation :
MoviesOnline: How was it shooting your first feature film?

ROBERT KNEPPER: Can I just say something about you in the shot? It was really fun to watch somebody who's never done a movie before, (laughs) because you were so innocent about so many things. The thing I remember most about shooting with you is you would go up to Olivier and say, “No, no, I want to do another take. No, I really think we should do another take,” and Olivier would say, “No, we have to move on,” “No but, no but, you see, I really want to do it.” It was so cute to watch. (laughter)


MoviesOnline: Robert, can you talk about how your world has changed?

ROBERT KNEPPER: My world? Oh, thank you Prison Break. (laughter) It's been great. We all have those individual moments in films or television shows that make us go, yeah, life changed at that point and it was great. If I hadn't done Prison Break, if I had just auditioned for this, I'm sure my whole experience in Paris would have been all so very, very different. I would have just said, oh my god, I'm shooting a film in Paris. And I would have looked up and no one would have known me and it would have been another experience. This time it was oh my god, I'm in Paris and everybody knows. The power of television is amazing, so it was great. I also want to say about Luc that I could, you know, I always call Luc like the King of France. He's the modern day king of film in France, (laughs) and the great thing about him in rehearsal, Jason and I were rehearsing and I think Natalya was in the rehearsal as well, is, he's a guy who just likes to rehearse. And he just comes in the room with you and he's just a writer and director as well and Olivier, and we were all in the room, Jason was great, we just immediately cut through the shit, and we just started rehearsing and it was great. There were no egos, nothing like that, it's like, what's good for the scene, and then boom, we went off with it. It's great.





MoviesOnline: Robert, as antagonists go, was it more fun for you to kind of play a big picture mastermind like in this film, or a more street wise guy like T-Bag on Prison Break?

ROBERT KNEPPER: I like that it's just different. You know, beware of the bad guy in a suit and tie. I think they're worse, they're more conniving. T-Bag is kind of, you know, he is what he is, these guys, these kind of surreptitious, covert, cloaked characters, they obviously exist around the world, they put out their little forest fires, so that the guys in the government positions don't have to, you know, look bad. So it's just an interesting thing, Olivier [and I], we talked about this thing with the voice, on the phone. The phone was a really key thing. We talked about Kiefer’s character in Phone Booth. You know, everybody knew that was Kiefer, but there was also something really interesting about his voice. The power of that thing when he's in the phone booth, and he's realizing, oh shit, and the car is taking off. I just also want to say really, the other fun thing about this movie from being the first one, is that they're used to it, they know the game of it, but to come into the third one, it is, it's fun to have a vulnerable character and you see him so you know, torn between what I know I need to do, from my job in control, and also the vulnerability of love, but there is something super heroic about this guy. (laughs) I mean one minute he's crashing through a window and then he's crashing into his car and, you know, the guy's falling out of the car and he can turn the car on it's side. I mean, when we saw the film, my agents and manager, I couldn't wait to get out of that parking garage and do it in a really fast way. I mean, you just, zoooop! You just (laughter) want to zip around and it's a great escape.



MoviesOnline: Olivier, can you tell us a little about casting Natalya and what it was like as a newcomer when you have Luc and Jason who have the two films experience going into this project?

OLIVIER MEGATON: Working with Natalya was cool because normally you work with actresses who have made a lot of films before so they arrive on the set with a lot of things, you know. And working with her was, like Robert said, she’s very naïve so she’s pure and everything was very easy. You have to explain all the scenes very precisely and sometimes it’s very cool to explain the small things when you’re working on set. After working with Robert and Jason and all the others, each time is different, you know. When you work with Jason, you know, what I like very, very much in Jason is the fact that in this one he’s got a big charisma. Just turn the camera on and film it. He’s got such big charisma, the little phrase, the little sentence, he said, it was huge and so on.

Robert was totally different because Robert is like a big kid, you know. We talked about the first time he arrived in Paris and we saw each other the first day and he had an idea and I had something in my head for the character and we talked about Laurence Olivier in Marathon Man and therefore we tried to find all the details, for example, the glasses and so on and so on, and we went together and shopped in Paris. It was a mess because everybody knows Robert in Paris so it was very funny. So, each time is different. Each character, each actor is a new way of working.



MoviesOnline: Jason, could you talk about the train sequence at the end and what challenges that gave to both of you?

JASON STATHAM: I mean, it's another piece, it's another action sequence, and a moving train is never easy to shoot around and obviously there are certain things that we have to shoot on a green screen, like minimum amounts, but I think Olivier, there's a lot of the sequence that sometimes you're not in because it's all on Robert, and it's you know, we balance it all out. And we try to be well prepared and that's where Luc and Olivier get all these action sequences. Everybody knows what they're doing already. It's not like we're coming in and trying to work things out. It's all pre-planned and we have our rehearsal and it's done, so we can shoot it very efficiently, whereas, you know, you got a lot of the big action movies that don't actually get things done in an efficient way like we do. They just cost fifty times more money and don't actually get as good a result as what we get.

ROBERT KNEPPER: I feel so important (laughs). I remember reading the script thinking this is, yes it is one of the fights, but to me it was like the climactic fight, so it had to feel a little bit different. I wanted to be, I wanted to make sure that the character was a worthy opponent for his, so that you know, he didn't just clean up like he did with the other guys, and I thought the way it was choreographed was kind of interesting, and it was one of the most interesting fight scenes I've ever done. Well, one of the longest ones, which was exhausting. The night before I had totally messed up my foot trying to get through the door of a car of the train, and I thought, oh no, this is going to be terrible! I don't know how I'm even going to stand or walk. The door was supposed to crash open. It's like I'm chasing you (Jason), and somebody had closed the door. So I hit it as hard as I could, kicking it with my foot, and it was a solid door and I couldn't go through it, but Jason helped me through it, and we got through the fight the next day and I thought we were pretty good, worthy opponents. I mean, he still has to win the fight, you know, (laughs) the good guy wins, so it was exhausting, and it was exhilarating, and it's choreography. So, you know, if you're lost, you just back up. It's not like a real fight. So you can go, oh, there's adrenaline going here, but you're safe.


Transporter 3” opens in theaters on November 26th.



source moviesonline.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LBchaba
Séries-Addict


Nombre de messages : 564
Age : 39
Localisation : ...
Pays :
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 19 Nov - 18:15

Ciné Live n°129 - décembre 2008 - [p78]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 20 Nov - 23:04

Je pense que RK n'est pas venu en France cette semaine il était programmé sur le grand journal et chez Cauet mais il n'a été présent dans aucune des deux émissions. Quelqu'un a des news ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
zabou
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 639
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 21 Nov - 0:18

S'il n'est pas venu à Canal, c'est effectivement qu'il n'a pas du venir en France. C'est une sacrée promo (par contre pour Cauet, il a bien fait Laughing ). Non pas de news, il a peut-être été retenu sur le tournage de PB.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesswent
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 34
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Mer 26 Nov - 11:24

Interview exclusive : Robert Knepper, alias T-Bag : « Paris est ma deuxième maison »

A la une • Le 26/11/2008 par Nathalie Chuc Dans la saga des Transporteur - production et scénario signés Luc Besson -, c'est la première fois que Frank (Jason Statham) trouve un adversaire à la hauteur : Robert Knepper, alias T-Bag dans Prison Break. L'acteur constitue la vraie valeur ajoutée du film.

Parlez moi de Johnson, votre personnage dans LeTransporter 3 ?
Robert Knepper : C'est un méchant qui a la classe - ce qui me plaît beaucoup... Il est habillé comme un médecin, il pourrait faire partie d'un gouvernement, être un diplomate. Il doit faire le sale boulot à la place de ceux qui l'embauchent. Il est intelligent, j'aimerais presque que les spectateurs aient de la compassion pour lui (sourire). Evidemment c'est un sociopathe ! Il aimerait être ami avec le héros, Frank. Il a simplement envie que les gens coopèrent avec lui, qu'on écoute ce qu'il demande. (avec une voix menaçante.) C'est simple non ? (rires)

Dans Le Transporteur 3, vous avez une scène de bagarre spectaculaire avec Jason Statham dans un train en marche...
Cette bagarre est la plus longue que j'aie jamais tournée. Dans Prison Break, j'en ai souvent, mais pas d'aussi élaborées. C'est toujours très jouissif d'avoir des scènes de combat - à chaque fois, j'ai l'impression de redevenir un gosse qui joue aux cow-boys et aux Indiens. Là, c'était chorégraphié, comme une danse, difficile à mémoriser, d'ailleurs ! Cette scène est intéressante car elle met en perspective le fait que Frank et Johnson sont similaires en fait. Tous deux sont très attachés au fait d'obéir à des règles précises comme « pas de nom, pas de question ».

Vous avez même, dans cette scène, votre petit moment à la Shining, le film, lorsque vous passez votre tête derrière une porte en poursuivant la jeune héroïne, Valentina...
Oui c'est très Shining, très (il prend une voix à la Jack Nicholson) : « Je vais te tuer... » (rires). Par contre je me suis fait très mal en répétant une scène où je donne un coup de pied dans cette porte - c'est une vraie porte de wagon de train. Elle devait s'ouvrir... et non. J'étais désespéré de m'être « bousillé » le pied avant une scène clé. Finalement, le médecin du tournage m'a bourré d'antidouleur et cela a été.

Est-ce Luc Besson qui vous a sollicité pour ce rôle ?
Quand je suis venu à Paris pour la promotion de Hitman, autre production de Luc, j'ai voulu absolument le rencontrer ; on me disait qu'il aimait mon travail. Devant une tasse de thé, il m'a dit : « J'ai un rôle pour toi dans Le Transporteur 3 ». Comment refuser ? Tourner à Paris pour ce film a été magique. Cette ville est ma deuxième maison. J'étais venu avec ma femme et on avait tous les deux l'impression d'avoir déjà vécu dans votre capitale... Tout nous semblait familier. « I love Paris in the spring time !... » (il chante). J'étais reconnu dans la rue. J'étais T-Bag, non... Monsieur T-Bag (en français) !

Comment est Luc Besson sur un tournage ?
Luc contrôle tout même s'il ne réalise pas. Là il est auteur et producteur. Ce type est incroyable, il écrit, réalise, produit ! Il est comme un gosse émerveillé sur le tournage. Il travaille dans le respect des autres et a le souci du détail. C'est agréable de travailler avec quelqu'un d'aussi investi que lui - on n'en a pas des comme ça aux Etats-Unis. Il va droit au but, il n'est pas compliqué.

Et votre collaboration avec Jason Statham ?
C'est un régal de travailler avec Jason, comme avec Wentworth Miller : quand les héros sont bien joués, avec intelligence et générosité, ça donne de « bons méchants » en face. C'est comme au tennis, on joue mieux si on a un bon joueur en face. Je pensais que Jason, après deux Transporteur aurait peut-être pris la grosse tête, et non !

Vous ne cessez de jouer les méchants au cinéma depuis Prison Break : n'avez-vous pas peur d'être catalogué ?
(Il soupire, un peu agacé.) Oui, je me damnerais pour jouer dans une comédie noire ou musicale comme Moulin Rouge - j'adore chanter. Vous savez le tournage de la série ne me laisse que trois mois par an pour tourner... Le travail est le travail, peu importe le rôle. Peut-être que je ne ferai que des rôles de salauds, comme votre François Berléand, que j'ai rencontré sur Le Transporteur 3, qui sait ?

Un mot sur Prison Break dont vous tournez actuellement la saison 4...
Spoiler:
 
source: TVmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 27 Nov - 7:47

Robert Knepper : Interview d'un homme dangereux






Propulsé par la série phare Prison Break où il y campe T-Bag, le méchant par excellence avec tous les défauts (violeur, tueur, dealer, petit, teigneux...), Robert Knepper
s'est très rapidement imposé dans une série de personnages un peu
dérangeants ou tout simplement pas très clairs, pourtant aux antipodes
du charmant monsieur que nous avons rencontré. Parce qu'il était sur
Paris il y a quelques mois pour le tournage du Transporteur 3,
nous avions obtenu un entretien avec ce dernier, dans sa propre suite,
où il nous a invités à prendre un petit déjeuner en sa compagnie.
Décontracté et particulièrement loquace, le comédien s'est totalement
confié, revenant sur son parcours et le rapport privilégié qu'il
entretient avec Paris dans un surprenant souci du détail. Son actualité
étant particulièrement riche ces prochains jours, en DVD comme au
cinéma, nous avons décidé de vous faire partager cet entretien... Nous
lui laissons la parole :
Robert Knepper : La première fois que je suis venu à Paris, c'était avec ma sœur et je n'avais que 16 ans. Nous étions allés en Allemagne avec ma famille,
et c'est ma mère qui nous a conseillé de venir ici, pour une semaine.
On était d'accord, et pendant des années, le seul souvenir que j'ai
gardé de cette première visite est que nous nous sommes perdus dans le
métro et que nous avions gravit la Tour Eifel. C'est tout ! (rires).
Faisons maintenant un bond dans le temps... J'ai grandi et j'ai
rencontré Tori,
ma femme. Chez elle, chez mon beau-père également, il y avait une photo
de sa mère, qui malheureusement est décédée. C'était une actrice qui a
fait une petite carrière dans le courant des années 50. Pas des grands
rôles, mais des petites apparitions ici et là, et elle avait eu des
liaisons avec Marlon Brando et James Dean
avant de rencontrer le père de ma femme. Elle s'appelait Marlène et sur
cette photo, elle était somptueuse et posait à un balcon de la Tour
Eiffel, un cornet de glace à la main. Il y a deux ans, j'ai appris que
j'allais tourner Hitman,
en Bulgarie. J'ai proposé à ma femme de m'accompagner en Europe. Je lui
ai dit que c'était une bonne occasion pour voyager un peu, sitôt le
tournage terminé. Je devais également aller à Monaco, pour le festival
des séries TV, à la même période. Je lui ai alors suggéré de poser nos
bagages, non pas à Monaco, mais à Paris. De ne rester là-bas juste le
temps de participer aux divers événements, et de remonter sur la
capitale pour nos vacances. En réalité, je voulais reproduire avec
elle, exactement la même photo qui a été prise de sa mère, sur la Tour,
avec un cornet de glace à la main.

Elle
n'était jamais venue à Paris. Elle était d'origine berlinoise, même si
elle a quitté le pays très jeune. Son père avait initialement quitté
l'Allemagne dans le début des années 30 pour immigrer vers les
États-Unis, mais il y était retourné pendant la seconde guerre mondiale
pour collaborer avec les américains et leur servir de traducteur. Il y
était resté un peu et est devenu un collaborateur direct de Walt Disney
et supervisait la plupart des films importé en Allemagne. Son propre
père, le grand père de ma femme donc, était d'ailleurs l'un des
instigateurs du théâtre moderne en Europe durant lequel les spectateurs
pouvaient, à leur façon, faire eux-mêmes partie du spectacle. S'il a
rejoint les Etats-Unis, avec son fils, c'est parce qu'il sentait
justement que Hitler était une menace et lorsqu'il a immigré là bas, il
est devenu scénariste et a eu un Oscar pour un film qui s'appelait La Vie d'Emile Zola.
Mon beau père a donc évolué dans l'univers du cinéma, est devenu
collaborateur de Disney et ma femme a tout naturellement suivi le même
chemin : Petite fille de scénariste, fille de producteur et
d'actrice... Elle a évolué et toujours adoré l'industrie du cinéma.
Avant d'avoir eu notre enfant, elle était directrice de casting. L'idée
d'aller en Bulgarie lui plaisait beaucoup, surtout que nous envisagions
également de retourner à Berlin, où elle était née, mais qu'elle
n'avait pas connu. On a d'ailleurs visité l'hôpital où elle est née et
avons été voir l'appartement où ses parents ont vécu. Après
ce voyage, nous sommes finalement arrivés à Paris où nous avons prises
ces fameuses photos. Cela remonte à environ... neuf mois. Elle a
tellement adoré qu'entre-temps nous sommes déjà revenus quatre fois
(rires). Comment vous dire... Votre ville provoque chez nous quelque
chose de particulier. C'est sentimental, c'est quelque chose dans
l'oxygène qui provoque un véritable apaisement. Un soir, une nuit
plutôt, je n'arrivais pas à trouver le sommeil. Ma femme et le bébé
dormaient à poing fermé. Alors je me suis habillé et je suis sorti de
l'hôtel pour marcher tout seul dans les rues de Paris. Au bout de
quelques pas je me suis arrêté, j'ai inspiré un grand coup et je me
suis réellement senti chez moi. C'était une étrange prise de
conscience, mais depuis cet instant j'ai vraiment considéré cette ville
comme un endroit réconfortant. ''Paris est ma deuxième maison'' (ndlr : en français).
Je suis ensuite revenu en décembre 2007 pour la promotion de Hitman et Pierre-Ange Le Pogam m'a alors proposé de rencontrer Luc Besson
avec qui je n'avais jamais vraiment eu de contact. Lors du tournage,
j'étais en Bulgarie, loin de la France, il était très difficile de
communiquer. On a alors organisé un déjeuner, tous ensemble, et l'on a
parlé du Transporteur 3. A ce moment là, je ne savais
pas encore vraiment si je voulais le faire. La situation aux Etats-Unis
n'était pas très bonne, les scénaristes étaient en grève, les acteurs
ont suivi, et on ne savait même pas exactement de quoi parleraient les
prochains épisodes de Prison Break, alors que la saison était déjà entamée. Et puis je me suis dit ''Quand même... Ils le font à Paris. Ce serait idiot de louper cette occasion''.
Et c'est comme ça que ça fait la quatrième fois que je suis ici en
moins d'un an (rires). Ce qui est amusant, c'est que la première fois
que je suis venu ici, à 16 ans, j'observais la ville avec nonchalance.
Je m'en fichais un peu. Et puis lorsque je suis revenu avec ma femme
pour ce que j'appelle ma ''vraie première fois'', j'avais le regard de
tous les visiteurs.
Les yeux écarquillés, à observer toutes ces choses autour de mois qui
ne sont vraiment comparables avec rien d'autre. J'ai même eu une
période où mon regard est plutôt fixé le sol, parce que s'il croise
celui des gens, j'entends crier ''Monsieur T-Bag !''. J'essayais d'être
le plus discret possible dans ma démarche et mon regard parce que je ne
voulais surtout pas porter de lunettes de soleil. A mon sens, il n'y a
rien de plus stupide que d'en porter pour ne pas être reconnu.
Justement, les gens qui vous croisent se demandent ''Tiens, c'est qui
?''. Parce que personne d'autre ne porte des lunettes comme ça à Los
Angeles ou New York. Alors voilà, j'emmerde les lunettes de soleil et
les chapeaux ! Un
moment donné, je regardais donc par terre, même ici. Et puis je me suis
réveillé : Bon sang, je suis à Paris, c'est totalement idiot de
regarder par terre... Ne nous méprenons pas, je n'ai rien contre New
York, où je vis. J'adore New York, c'est aussi une ville que j'apprends
à redécouvrir, mais si j'ai le malheur de lever les yeux... C'est
parfois très difficile pour des gens comme nous, qui sont soudainement
mis en avant par un programme à succès, de gérer le relationnel avec le
public. Du jour au lendemain, on vous reconnait partout, tout le monde
veut vous parler et c'est une chose à laquelle je n'étais pas
spécialement préparé. Surtout dans une ville comme New York où vous
croisez des milliers de gens rien qu'en sortant de chez vous. A Paris,
j'ai un peu plus le sentiment de souffler, de vivre comme une personne
normale. Bien sur, ici, il ne se passe un jour sans que des gens me
reconnaissent et m'abordent. On me demande des autographes et des
photos, et je dis systématiquement oui, parce que c'est vraiment un
état d'esprit plus léger. Quand les gens sont contents de vous
rencontrer, ça devient très rapidement communicatif. Comme je vous ais
dit, j'ai essayé de sortir au milieu de la nuit, deux heures ou trois
heures du matin, juste pour voir si je pouvais soudainement redevenir
quelqu'un d'anonyme... mais ça ne change rien. Apparemment, en France
aussi le succès de Prison Break est assez énorme.
Jouer dans Hitman,
c'était surtout une façon de m'épurer l'esprit, de m'éloigner un peu de
T-Bag. Au-delà du pays, du décor, on m'a surtout proposé un personnage
très différent. Ce qui 'ma beaucoup amusé, c'est de devoir parler le
Russe, ou bien anglais avec un accent Russe. Je devais en plus porter
en costume, propre, et passer la moitié du film à donner des consignes
à des types. Ce qui est étonnant, comme j'avais en plus conservé ma
teinture blonde de Prison Break,
c'est que je l'ai vraiment vu comme une sorte de Vladimir Poutine. Le
genre de personne qu'on peut vraiment prendre en exemple. Quand j'étais
gamin, le souvenir que j'avais des présidents russes, c'était des gros
types tout rouges et transpirants avec un accent très prononcé. Et puis
tout d'un coup, celui là arrive, un ancien pilote pour l'armée il me
semble. Un homme qui en impose physiquement, très athlétique et qui
véhicule une certaine autorité acquise pendant qu'il était au KGB.
C'était vraiment un exemple pour moi, pour essayer de camper un
personnage des pays de l'est sans tomber dans la caricature. Vraiment
le genre de chose dont j'avais besoin en tant qu'acteur. Parce que
lorsque l'on se lance dans ce métier, lorsque l'on est passionné par la
comédie, c'est aussi pour voyager, se mettre dans la peau de quelqu'un
totalement différent de vous. Aller en Bulgarie, prendre un accent, au
point de faire croire à certaines personnes que vous êtes vraiment
russe, c'est une vraie satisfaction. A l'origine, je ne me destinais
pas du tout à des choses populaires comme les gros films d'action ou
bien les séries TV à succès. Dans mon idée, participer à un
blockbuster, c'était un peu de la prostitution et j'étais persuadé que
ce n'étais pas enrichissant une seule seconde. Mes références
lorgnaient plutôt du côté du théâtre anglais qui proposait vraiment des
personnages forts. Des personnages qui nécessitaient vraiment une
interprétation riche... Jouer un russe, ça allait totalement dans ce
sens. En ce qui concerne Le Transporteur 3,
j'ai vraiment conçu mon personnage le plus subtilement possible. Là
encore, c'est quelqu'un de très différent qui représente ce genre
d'organisation totalement secrète gérée par le gouvernement américain.
Un type qui est au courant de tout, qui reçois probablement ses ordres
par quelqu'un comme Dick Cheney. Quelqu'un qui a appris à laisser ses
scrupules de côtés, une arme très dangereuse, mais qui reste en même
temps un gentleman. Pour le coup, c'est surtout le fun qui prédomine.
Et puis... Je suis à Paris !
source http://www.filmsactu.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
wentygirl
Séries-Addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 39
Pays :
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 11 Déc - 22:32

J'ai été voir le film "le jour où la terre s'arreta" avec Keanu Reeves, et j'ai été étonné que Robert Knepper était aux génériques!
Il est partout ce Rob! lol
En fait il joue le rôle d'1 militaire (un p'tit rôle)...(il a la moustache)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valou92
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 54
Pays :
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 11 Déc - 23:12

Merci Wentygirl pour l'info. Vu que je compte aller le voir bientôt je ferais attention à ne pas le manquer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabou
Went_ Angel
Went_ Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 639
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Jeu 11 Déc - 23:18

Merci pour l'info! Il est très occupé notre Bobby!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soraya
[B&S_Kevin]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1384
Age : 32
Pays :
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   Ven 12 Déc - 14:04

Planet Hollywood Resort & Casino Transporter 3 Premiere LAS VEGAS - NOVEMBER 21


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworthearlmiller.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théodore Bagwell / Robert Knepper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore Bagwell / Robert Knepper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» Vos BAD BOYS préférés
» A la recherche du rêve...
» PUBLIC ENEMIES - JOHN DILLINGER
» Théodore Bagwell "T-Bag" (Prison Break)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries Addict :: MINI-SERIES/SERIES ARRETEES :: Prison Break :: Personnages/Acteurs-
Sauter vers: